Le piège Internet

Évitez les pièges de la toile, il est facile de se faire avoir quand le Web n’est pas votre quotidien !

Internet a le vent en poupe, il est tentant pour un prestataire indélicat de profiter de cette situation. Voici quelques pistes pour ne pas tomber dans les pièges les plus fréquents :

  • attention au devis, il doit être détaillé, n’acceptez pas un simple document avec quelques lignes. Vous risquez d’avoir des surprises. Ce qui n’est pas écrit sera facilement facturé en supplément.
  •  le devis doit répondre à votre cahier des charges. Il doit être compréhensible, faute de quoi, demandez des explications. Le jargon professionnel ne doit pas remplacer une bonne explication.

  • concernant l’évolution et la maintenance du site Web, qui va les gérer ? Quelles sont les conditions ? Qu’est-ce qui est pris en charge sans surcoût ? Idéalement, vous devez être en mesure de faire vous-même des modifications simples, comme le remplacement d’une image ou d’un texte.
  • ne cédez pas à la facilité, évitez les formules avec abonnement de type « Pour seulement 100 € par mois, blablabla… » Ce n’est pas clair, ça sent l’arnaque.
  • vous devez trouver dans le devis un engagement de livraison du site. Il ne faut pas tendre le bâton au prestataire, il prendra son temps après. Il risque même de ne jamais vous fournir un site complet.
  • vérifiez l’historique de votre prestataire, depuis quand exerce-t-il ? Quelles sont ses dernières réalisations ? Certaines agences Web disparaissent aussi vite qu’elles sont apparues. La longévité n’est pas pour autant une certitude de qualité, mais le risque est moindre.
  • évitez le prestataire qui annonce savoir tout faire, il est difficile d’avoir un spécialiste pour chaque technologie. Seule une grande agence aura peut-être cette possibilité, et encore.
  • vous devez être le propriétaire du nom de domaine de votre site. ATTENTION aux offres globales qui intègrent le renouvellement du dépôt du nom de domaine.
  • neuf fois sur dix, le référencement n’est pas traité, ou mal. Il est facile pour le prestataire de dire « OUI, pas de problème ». Vous pouvez difficilement le vérifier. Un site NON référencé est un site INVISIBLE.
  • attention aux belles promesses, impossible de garantir une première place sur google ou bing avec un mot-clé spécifique. C’est le moteur de recherche qui maîtrise les réponses de ses pages, pas votre prestataire.
  • méfiez-vous des offres des plateformes qui imposent un nom de domaine avec le site. Il est indispensable que vous soyez le propriétaire du nom de domaine. Vous devez également pouvoir changer de prestataire sans changer de site Web.
  • un ami ou un prestataire vous a fait votre site, vous devez absolument avoir les accès au serveur qui héberge le site, à l’administration et à la base de données du site. Demandez une sauvegarde complète et à jour de votre site.

Les droits et les accès

J’attire tout particulièrement votre attention sur ce qui suit, c’est IMPORTANT, tout propriétaire de site Web doit disposer :

  • de la propriété du nom de domaine ;
  • des droits concernant la création numérique ;
  • des droits pour les illustrations, les photos ;
  • d’une sauvegarde complète et à jour du site ;
  • de l’accès complet au serveur du site ;
  • de l’accès complet à l’admin* du site avec URL, identifiant, mot de passe ;
  • de l’accès à la base de données avec URL, identifiant, mot de passe.

*L’ admin, diminutif de « administration du site », ou back-office pour les puristes.

Ceci vous évitera bien des soucis si vous avez un différend avec le prestataire qui a fait le site, ce que je ne vous souhaite pas !

Cette liste n’est pas exhaustive malheureusement, elle risque de grandir avec la prochaine mise à jour.